"Et quand tu es au départ du 1 ....! "



Nous avons tous entendu ça à un moment donné, que ce soit au club house, sur le putting green ou au practice … et même à la maison.

Généralement, la suite c'est :

- " eh ben là t'as la pression..!"

Alors oui et non, j'adore ces sujets où la réponse est oui et non, car se sont les plus intéressants.

Un premier point est que "la pression" est quelque chose de logique à ce moment là,

si elle n'existait pas c'est que ce que vous êtes en train de faire ne signifie pas grand chose pour vous, ce qui, je suis sûr, n'est pas le cas.

L'important, à mon sens, est à la fois de l'identifier, de la prendre en compte, et même de s'en servir.

Si vous avez pris le bon choix de suivre mes séances de préparation mentale, alors la situation pour vous sera connue, je ne dis pas qu'elle sera simple, mais elle fera partie du "process" et vous aurez les outils et la procédure pour vous y adapter.

Lors de mes multiples échanges sur le sujet avec Nicolas Beaufils, pro-enseignant au golf de Brigode,

et ancien joueur du tour, ayant bien sûr été confronté a cette situation à de nombreuses reprises,

je me souviens de cette phrase qu'il a prononcée :

"J'espère que les gens vont se rendre compte de l'importance et de la pertinence de ton taf."

Alors je crois que oui, même si c'est encore bizarrement peu démocratisé, la séance "découverte" actuellement gratuite permettra de vulgariser cette pratique.

Sur le départ qu'il y ait une, trois, dix ou cinquante personnes, le phénomène de pression agit exactement de la même manière pour celui qui la subit.

Il y a donc une démarche à avoir sur chaque départ qui est :

la pré-routine, la concentration, la respiration, ... Et toutes les étapes définies en fonction de vous.

Chaque moment de notre jeu favori est une situation particulière, à nous de la gérer comme il se doit, pour ne pas la subir ...

Je vous retrouve très vite sur le terrain

Bon golf les amis ..!


29 vues